Bandeau Amazon

2015-07-31

Un an pour un chien vaut sept ans pour un homme : faux



"Une année pour un chien, cela fait sept ans pour un humain". Voilà une petite phrase régulièrement entendue. Mais une année canine vaut-elle vraiment sept années humaines? Comme celle-ci, certaines contre-vérités scientifiques ont la vie dure. 


Au début, vous n’étiez pas trop partant. Adopter un chien, c’est beaucoup de responsabilités. Mais le forcing des enfants a fini par faire son effet et vous voilà partis pour une visite familiale au chenil afin de choisir votre nouveau compagnon.

Dès les premiers jours, vous êtes conquis: impossible de ne pas tomber sous le charme de Bob (oui, vous l’avez appelé Bob ) votre petit Bouledogue Français. Sa maladresse est attachante, son enthousiasme communicatif: vous en venez à vous demander comment vous avez fait pour vivre si longtemps sans lui.

Mais quelques temps plus tard, alors que vous célébrez en grande pompe le deuxième anniversaire d’un Bob désormais massif, votre aîné vous pose LA question que vous redoutiez: “Mais il va vivre jusqu’à quel âge, Bob ?”.

Pris de cours, vous ne savez que lui répondre. Vous finissez par bredouiller ce que l’on vous a appris dans votre enfance: une année de chien vaut sept années d’homme. Bob fête donc aujourd’hui ses quatorze ans. Pour lui, pas de doute: le temps file.

Sauf que…

Un an pour un chien vaut sept ans pour un homme ? FAUX


La vérité est loin d’être aussi linéaire. Le processus de vieillissement du chien comme le Bouledogue Français ne peut en aucun cas être calqué sur celui de l’être humain. Aude Desmyter-Laroche, docteur en médecine vétérinaire à Paris, nous explique ainsi le cycle de vie d’un chien. “En moyenne, la phase de croissance d’un chien s’étale sur sa première année. On estime ainsi que l’adolescence du chien intervient entre ses sixième et huitième mois. A un an, le chien atteint la maturité sexuelle et entre dans l’âge adulte. Celui-ci durera jusqu’à ses sept ou huit ans à partir desquels on le considère comme ‘senior’. Enfin, quand un chien fête ses 15 ans, on le qualifie de ‘centenaire’.”

Mais ces chiffres restent des estimations imprécises, car le cycle de vie d’un chien diffère grandement d’une espèce à l’autre. “Les petits chiens, comme les Bouledogue Français, ont une espérance de vie bien supérieure à celle des chiens géants,” poursuit le Docteur Desmyter-Laroche. “Ces derniers sont plus sujets aux maladies cardiaques ainsi qu’aux cancers. Les tumeurs de la rate, par exemple, sont très courantes chez les grands chiens.”

Plus que l'âge, cette formule reflète l'espérance de vie


Considérons tout de même ces chiffres comme des moyennes trans-raciales. En y appliquant le ratio de 7 pour 1, les chiens seraient donc adolescents de 3 à 5 ans, adultes à 7 ans, seniors à 50 ans et centenaires à 105 ans. A l’évidence, ce calcul donne des résultats aberrants au cours des premières années bien qu’il tende vers une forme de vérité à mesure que le chien vieillit. Ceci expliquerait cette légende: ça n’est pas tant l’âge d’un chien tout au long de sa vie mais son espérance de vie qui peut être considérée comme sept fois moins grande que celle d’un être humain.

Aussi séduisant soit-il, le principe du ratio de 7 pour 1 ne tient donc pas quand il s'agit d'estimer l'âge d'un chien. Il existe cependant des calculettes qui permettent d’obtenir un résultat plus proche de la vérité en tenant compte de sa race.

L’occasion, si vous avez plus de trente ans, de prendre un bon coup de vieux en réalisant qu’absolument tous les chiens qui peuplaient la Terre le jour de votre naissance sont morts. Allez, bon anniversaire Bob !

Et vous ? Que pensez-vous de cet article ?

Source :
http://www.bfmtv.com/planete/un-an-pour-un-chien-vaut-sept-ans-pour-un-homme-pourquoi-c-est-faux-903776.html

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...