Bandeau Amazon

2015-12-03

BEAUQUESNE Un appel aux dons pour sauver son chien



Après avoir été opéré d’une tumeur, Stitch, un bouledogue français de 7 ans a besoin de soins pour vivre. Face aux frais engendrés, ses maîtres en appellent à la solidarité.

Élodie Lapierre lance un appel aux dons pour financer les soins de son chien Stitch.


Le financement participatif est en vogue. Pour soutenir un projet professionnel, une action associative, aider une famille dans la détresse… La population est de plus en plus sollicitée pour s’impliquer en donnant quelques euros. Quelques euros qui, une fois réunis, peuvent parfois bien aider des personnes en difficulté (voir encadré). Alors quand son chien est tombé malade et que les premières factures de soin sont tombées, Élodie Lapierre n’a pas hésité.

Cette habitante de Beauquesne et son conjoint ont découvert le 3 octobre dernier, par hasard, une tumeur située dans la gueule de leur bouledogue français de 7 ans. Le verdict est du vétérinaire est sans appel : une radio et une biopsie confirment que la tumeur est mortelle. «  C’est un épulis malin, explique Élodie Lapierre. Il nous a expliqué que cela allait grossir très vite.  » Le couple a alors deux choix. Le premier, ne pas faire opérer Stitch mais le spécialiste a prévenu : s’il n’est pas traité, le chien mourra de sa tumeur. À défaut, en grossissant, elle l’empêchera de se nourrir, il s’affaiblira et devra être euthanasié. Le couple a donc fait le second choix : faire soigner son chien. Mais cela a un coût, élevé.

Le couple a déjà déboursé plus de 800 € pour la radio et les frais de clinique. Avancer encore plus d’argent devient difficile. D’autant qu’il faut maintenant 1 200 € pour régler l’opération que Stitch a subi en début de semaine pour faire retirer la tumeur, dans une clinique vétérinaire spécialisée en cancérologie à Villeneuve-d’Ascq (Nord). Et 1 800 € de plus pour les séances de radiothérapie postopératoires. Élodie et son conjoint ont donc décidé de lancer un appel aux dons. «  J’ai vu que ça se faisait de plus en plus, notamment sur Facebook. Je savais que des gens allaient critiquer ou trouver cela ridicule mais je m’en fiche, je veux sauver mon chien. Alors je me suis dit que j’allais tenter  », raconte la jeune mère de famille.
« Beaucoup de gens ont compris notre démarche »

Elle a donc lancé l’appel sur sa page personnelle sur Facebook, a installé deux tirelires dans deux commerces doullennais (la maison de la presse et la boulangerie, rue du Bourg) et une charcuterie à Amiens, et créé une cagnotte sur le site spécialisé www.leetchi.com. Et la solidarité a déjà opéré. Entre les inconnus sur internet, les collègues, la famille, les amis… près de 800 € ont d’ores et déjà été réunis. «  Je suis contente car les gens ont compris notre démarche et se mobilisent. On a eu des dons d’un ou deux euros mais aussi de 20, 30 et même 50 €  », raconte la jeune mère, émue.

Par expérience de ce qu’elle a pu voir sur les réseaux sociaux, cette dernière veut anticiper les éventuelles critiques en prévenant : «  Je travaille et mon conjoint aussi mais nous avons deux enfants, un crédit pour la maison et nous ne roulons pas sur l’or. On n’a pas les moyens de payer des frais aussi élevés mais on adore notre chien et on ne veut pas le laisser souffrir alors pour prouver que l’argent collecté servira pour les soins de mon chien et rien d’autre, j’ai tous les devis et je présenterai les factures à qui souhaite les voir. »

Faire un don

Et vous ? Que pensez-vous de cet article ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...